Histoire


Les origines

XIIe et XIIIe

XIVe

XVe au XVIIIe

XIXe et XXe

Le blason

Le Rhône

Les remparts

Le nom d'Avignon

Les gens célèbres
XIVe siècle
   


La capitale du monde chrétien

Restée terre d’Empire aux frontières du royaume de France, Avignon appartient au début du XIVe, au duc d’Anjou. Cette conjoncture, à laquelle vient s’ajouter une situation géographique privilégiée, est favorable à la venue, en 1309, du pape bordelais Clément V qui fuit l’insécurité romaine.

Cet événement ouvre une période prestigieuse qui verra se succéder sur les rives du Rhône, durant près d’un siècle, neuf papes, dont deux schismatiques. Capitale de la chrétienté universellement reconnue, capitale à la fois spirituelle, politique, économique et culturelle, elle devient l’une des villes les plus peuplées et les plus florissantes de l’occident médiéval.

Un ensemble gothique exceptionnel

Le paysage urbain se transforme rapidement. On élève le Palais des Papes. Parallèlement, on édifie des palais pour les cardinaux, on rebâtit dans le style gothique les églises romanes, on en fonde de nouvelles, des collèges, des hôpitaux et des établissements religieux. A partir de 1355, on construit une nouvelle enceinte pour se protéger des routiers et des grandes compagnies. Cette enceinte, d’un périmètre de 4,3 km, entièrement conservée, délimitait la plus grande ville de France après Paris. Aujourd’hui, l’héritage patrimonial de cette époque constitue l’ensemble gothique le plus beau et le plus vaste d’Europe.

Le Palais des Papes

Le Palais des Papes, siège du gouvernement pontifical et demeure du souverain pontife, a été édifié en deux temps. La partie la plus ancienne, austère, a été construite entre 1334 et 1342 par Benoît XII ; la plus récente, richement décorée, a été élevée entre 1342 et 1352 par son successeur Clément VI.

Avignon conserve un bel ensemble de peintures murales du XIVe s. Les plus nombreuses et les plus précieuses se trouvent au Palais des Papes, mais on peut en voir également au musée du Petit Palais, dans l’église Saint-Didier, et dans la livrée Ceccano (bibliothèque municipale). D’autres, comme celles de la livrée de Viviers ou de la tour du Jacquemart (mairie) ne sont pas encore accessibles au public.

L’église Saint-Didier

Cette église, entièrement rebâtie en 1356 et 1359 est l’exemple type du gothique provençal à nef unique auquel appartiennent également l’église Notre-Dame-de-Bon-Repos à Montfavet et la collégiale de Villeneuve-lez-Avignon.

La Livrée Ceccano

Avignon comportait au XIVe s nombre de ces palais. Celui-ci a été édifié vers 1340 pour le cardinal Annibal de Ceccano. Objet d’une restauration exemplaire, il abrite la bibliothèque municipale. On peut y admirer les salles d’apparat avec leur décor.

Les remparts

L’enceinte du XIVe s présente un attrait évident. Elle a été très restaurée au XIXe s dans sa partie sud par Viollet-le-Duc.

   english version    version espanola    suivez le guide